En effet, à l’issue de plusieurs mois de concertation avec la SNCF réseau concernant la ligne nouvelle Paca, c’est la découverte d’une nouvelle plus que décevante pour la ville de Biot…

Madame Guilaine Debras, Maire de Biot dénonce « une concertation biaisée » relative à l’ampleur des impacts dont les Biotois pourraient être victimes.
La SNCF ayant annoncé 50 maisons touchées par le tracé Fugueiret et 100 maisons par celui des Bouillides, il s’agirait finalement de 3 fois plus de foyers qui seraient affectés ! Des calculs faussés par l’utilisation de cartes qui se révèleraient obsolètes par la SNCF réseau, impliquant une sous-estimation manifeste d’appréciation des impacts potentiels sur les zones bâties de la commune.

Une découverte faite le 24 décembre lorsque le Réseau SNCF a publié sur son site de la Ligne Nouvelle Provence-Alpes-Côte d’Azur une mise à jour des représentations cartographiques. Et une information décelée quelques jours avant la fin de la concertation prévue au 31 décembre qui révolte Madame le Maire qui estime que « Cela est proprement scandaleux et ce n’est pas le délai supplémentaire de 9 jours qui peut compenser des mois de concertation biaisée. » Guilaine Debras invite ainsi tous les Biotois à s’exprimer sur ce projet crucial pour l’avenir de la commune et compte saisir le plus rapidement possible le Secrétaire d’Etat aux Transports. Affaire à suivre…