« Il y aura un avant et un après 25 février 2017 ! » C’est par ces mots que François Forcioli-Conti président de la société des courses de l’hippodrome de Cagnes-sur-Mer a introduit la présentation d’un grand événement hippique prévu à cette date.

Pour resituer le contexte, il y a eu à l’origine un coup de téléphone… du palais princier de Monaco ! La principauté propose l’organisation à Cagnes d’un « Charity Mile », le père de la Princesse Charlene, propriétaire de chevaux, ayant participé à un Charity Mile en Afrique du Sud.

En d’autres termes, une course de galop avec une dotation de l’ordre de 50.000 € pendant laquelle, chaque cheval (17 ou 18 participants) est associé par tirage au sort à une œuvre caritative.

Les équidés prendront le départ sur une distance de 1600 mètres (le « Mile »). Mais c’est surtout SAS Princesse Charlène de Monaco qui donnera son nom à ce prestigieux événement. A ce titre, elle a récemment déclaré : « Ce Charity Mile représente une opportunité unique pour le monde des courses Français de redonner à la société ce qu’il a reçu, à la fois sur la Côte d’Azur et à l’étranger, en soutenant les associations au profit de la protection des animaux, des enfants et des personnes en difficulté. Mes remerciements sont à tous ceux et toutes celles qui ont soutenu cette magnifique initiative. Et je félicite les associations en présence pour leurs efforts incessants à améliorer durablement la vie des autres ».

Belle couverture médiatique

Ce Prix va se courir à 15 h 15 au cours d’une journée exceptionnelle puisque se disputera le même jour la première étape du Défi du Galop, ce challenge de prestige en 15 étapes sur les champs de course en France et à l’étranger.

DSC_5348

Pour François Forcioli-Conti, la situation économique des courses hippiques n’est pas des plus favorables. En cause principalement, depuis 2010, la confrontation à la concurrence des paris sportifs et des jeux de hasard, notamment sur internet. « Nous étions jusqu’ici dans le confort douillet des monopoles et la concurrence est arrivée », souligne-il à cet égard avec justesse.

Une raison de plus de se réjouir de cet événement qui revêt un caractère exceptionnel, et qui va bénéficier d’une couverture médiatique importante, notamment sur la chaine spécialisée Equidia et sur LCI, qui retransmettront la course en direct. Rendez-vous le 25 février !

www.hippodrome-cotedazur.fr